Français

S’adapter à l’hiver

Les températures frôlent le zéro, la pluie et la neige s’invitent au rendez-vous et, à l’intérieur, l’air des pièces chauffées est très sec. La saison froide et humide met notre peau à rude épreuve.

Quand il fait froid, la peau est moins irriguée et la production du film lipidique naturel qui la protège diminue. Les températures basses ont aussi une influence sur la couche cornée de la peau, qui a tendance à se dessécher. La sécheresse cutanée se manifeste par des rides plus profondes et une desquamation de la peau du visage. Des démangeaisons au niveau des bras, des jambes, des mains et des pieds peuvent aussi apparaître.

Bactéries, virus et champignons

Quand la peau est trop sèche, bactéries, virus et champignons peuvent y pénétrer plus facilement et provoquer des inflammations. Il existe aussi un risque que des substances potentiellement allergènes comme les conservateurs ou les parfums des produits de soin pénètrent plus facilement dans la peau et provoquent ce qu’on appelle un eczéma de contact. Les zones de peau non protégées du froid sont alors principalement touchées. La sécheresse cutanée peut également être favorisée par la dénutrition, la prise de certains médicaments, le stress ou des problèmes psychiques.


Attention aux UV!

Outre l’humidité et le froid, les rayons ultraviolets représentent une autre source d’agression pour la peau. C’est particulièrement vrai pour les adeptes des sports d’hiver. En montagne, les rayons du soleil sont moins bien filtrés. Les UV y sont donc plus agressifs qu’en plaine. L’intensité du rayonnement ultraviolet augmente de 10 à 15 % par mille mètres d’altitude. De plus, la dose de rayons ultraviolets à laquelle nous sommes exposés augmente avec la neige, qui réfléchit 50 à 80 % de ce rayonnement. Sans une protection solaire appropriée, on attrape vite un coup de soleil. La multiplication des coups de soleil peut avoir des conséquences irréversibles: lésions du tissu conjonctif, dommages à l’ADN, vieillissement de la peau lié au soleil, risque accru de cancer de la peau.

Plus la crème contient des corps gras,
mieux elle protège du froid.

Apporter des lipides et régénérer

En hiver, les crèmes relipidantes apportent à la peau suffisamment de lipides sur la durée. Elles restaurent ainsi la barrière cutanée perturbée et retiennent l’eau si importante à l’intérieur de la peau. Idéalement, on optera pour des produits exempts de parfums, avec une protection anti-UV intégrée, même en hiver. Les mains et les ongles doivent aussi être soignés avec de la crème, car le froid favorise les petites fissures qui augmentent le risque d’inflammation. Vos lèvres sèches et gercées vous remercieront si vous les soignez avec un baume gras intégrant une protection contre le soleil et le froid. Comme la peau a de meilleures capacités d’absorption le soir, on la chouchoutera en outre avec un soin régénérant avant le coucher.

Boire beaucoup et manger équilibré

Un moyen simple de renforcer sa peau est de veiller à boire suffisamment (environ deux litres par jour). Des oligo­éléments comme le zinc, la biotine, le sélénium, les vitamines C et B2, ainsi que les acides gras oméga 3 jouent également un rôle important dans la protection de la peau. Une alimentation équilibrée composée de légumes, de légumineuses, de céréales, de poisson et de viande permet de couvrir les besoins en ces nutriments. Il est en outre possible de prendre des
compléments alimentaires spécialement prévus pour la peau afin de la rendre plus résistante de l’intérieur.

Activité physique et sauna

Faire de l’exercice est également bénéfique pour la peau, car l’activité physique stimule son irrigation. Et une bonne irrigation prévient la sécheresse cutanée. Les visites au sauna stimulent la circulation sanguine et le métabolisme de la peau en plus de favoriser l’élimination des déchets. La chaleur soutient la fonction protectrice de la peau et évite donc son dessèchement. Pour compléter cet effet, on gâtera sa peau en appliquant de la crème ou de l’huile après le sauna. Les bains fréquents, prolongés ou avec de l’eau trop chaude, en revanche, ne sont pas recommandés, car ils privent la peau de lipides et de ses facteurs d’hydratation endogènes. Après le bain ou la douche, la peau se réjouira de recevoir un soin riche avec un baume ou une huile pour le corps – par exemple à l’huile naturelle d’amande ou de jojoba.

Protéger la peau des enfants contre le froid

Contrairement aux adultes, la peau tendre des enfants les protège moins bien contre le froid, les polluants et les agents pathogènes. Leur peau et leurs lèvres se dessèchent encore plus vite que celles des adultes. C’est pourquoi il est recommandé de protéger régulièrement leurs lèvres avec un baume gras et leur peau sensible avec une crème riche en corps gras. Plus la crème est grasse, mieux elle protège du froid. Les crèmes à base d’huiles végétales sont particulièrement adaptées au soin de la peau tendre de bébé. Elles pénètrent en profondeur dans la peau et la protègent ainsi efficacement et durablement du dessèchement.

Cet article a été publié dans une édition d’astreaPHARMACIE et adapté pour le site web. L’édition complète d’astreaPHARMACIE est disponible en pharmacie et paraît dix fois par an.