Français

Articulations douloureuses

L’arthrose est la maladie articulaire la plus répandue dans le monde. Son incidence augmente particulièrement avec l’âge. Comment se manifestent les symptômes progressifs et que peut-on y faire?

L’arthrose est une maladie du tissu cartilagineux. Au fil des années, nos articulations sont soumises à de nombreuses contraintes, et le cartilage s’use et dégénère progressivement. Malheureusement, ce tissu ne se régénère pas et reste donc définitivement perdu. La lésion du cartilage modifie également les structures environnantes comme les os et les ligaments. Ces changements dans un système parfaitement coordonné finissent par causer de la douleur. L’arthrose touche le plus souvent le genou et la hanche, mais aussi les articulations des doigts. En principe, la maladie peut affecter n’importe quelle articulation.

Anatomie des articulations

Notre squelette est composé d’environ 200 os. Ceux-ci sont reliés entre eux par des articulations. A la jonction mobile, les extrémités des os sont recouvertes de cartilage lisse. L’espace entre les deux os est rempli de liquide synovial. Une capsule dense entoure la jointure. Toute cette architecture constitue notre articulation. De plus, certaines articulations ont des structures comme des disques cartilagineux dans le genou ou des bourses synoviales séreuses dans les coudes et les épaules. Fondamentalement, nos articulations ont besoin de cartilage et de liquide synovial pour permettre un mouvement fluide et éviter les frottements douloureux d’os à os.

Origine de l’arthrose

Comme déjà mentionné, l’arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire avec des conséquences sur l’ensemble de la structure. Mais pourquoi notre tissu cartilagineux change-t-il si soudainement? L’arthrose ne se développe pas du jour au lendemain, c’est un processus qui s’étale sur plusieurs années. Dans la plupart des cas, la maladie est déclenchée par l’usure liée à l’âge. Les malformations et l’obésité sont aussi des facteurs importants qui exercent une pression accrue sur nos articulations. En outre, les accidents ou les infections peuvent entraîner des lésions articulaires.

En cas de douleurs arthrosiques,
la pharmacie peut devenir un passage privilégié.

Comment se manifeste l’arthrose?

Les changements dans l’articulation provoquent des douleurs. Au début, l’arthrose est généralement discrète et indolore. Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, une douleur souvent récurrente, lancinante ou brûlante se fait sentir. Souvent, en phase initiale, ce que l’on appelle la «douleur au démarrage» est un symptôme typique de l’arthrose. L’élancement est plus intense le matin ou lorsque l’articulation est sollicitée après une période de repos. Ensuite, le mal s’atténue progressivement pendant le mouvement. Les articulations sont parfois raides et difficiles à bouger. A un stade un peu plus avancé, une douleur lors du mouvement peut survenir après une sollicitation prolongée de l’articulation. Enfin à un degré ultime, l’articulation ne peut être bougée qu’avec douleur. Il peut survenir une mobilité restreinte et une déformation articulaire. En outre, l’articulation peut parfois gonfler et être surchauffée. Cela indique qu’un processus inflammatoire est en cours.

Que peut-on faire?

L’exercice quotidien est important. La natation, l’aquagym, la randonnée, la marche et le Pilates sont des sports qui épargnent les articulations. La physiothérapie, dont l’objectif est d’améliorer la mobilité, peut aussi apporter un soulagement. Comme l’obésité peut être un déclencheur d’arthrose, le sport et l’exercice sont une bonne base pour se débarrasser des kilos superflus. Une alimentation équilibrée peut également aider à perdre du poids, et ainsi ménager les articulations. Tout désalignement corporel doit être corrigé, par exemple avec des semelles orthopédiques ou des exercices spécifiques. Après un accident ou en cas d’inflammation aiguë, des bandages peuvent être utiles pour soulager l’articulation à court terme.

Aide de la pharmacie

En cas d’arthrose, la pharmacie peut devenir un passage quasi «obligé». Pour lutter contre la douleur, des analgésiques comme le paracétamol ou des médicaments anti-inflammatoires sont disponibles sous forme de comprimés ou à usage externe. La griffe du diable et le curcuma peuvent être utilisés dès l’apparition de l’arthrose. Ils favorisent la mobilité des articulations et agissent de manière douce contre la douleur et l’inflammation. Comme compléments alimentaires, la chondroïtine, la glucosamine et l’acide hyaluronique conviennent, on leur attribue un effet protecteur du cartilage. De nombreuses personnes souffrant d’arthrose trouvent la chaleur bénéfique. Des gels chauffants, des patchs, des bains ou des bouillottes peuvent être utilisés à cet effet. Les crèmes à base d’arnica et de consoude sont également recommandées en usage externe. Si la douleur devient trop limitante, une injection chez le médecin peut s’avérer utile. La cortisone est injectée dans l’articulation pour réduire la douleur, l’enflure et l’inflammation. Alternativement, il existe des injections d’acide hyaluronique qui sont également inoculées directement dans l’articulation.

Arthrite ou arthrose?

Dans le langage courant, ces deux maladies sont souvent confondues. Cependant, il existe des
différences significatives. Comme décrit ci-dessus, l’arthrose est une dégénérescence du cartilage
articulaire. En revanche, l’arthrite est une inflammation de l’articulation. Les deux maladies peuvent survenir séparément, mais aussi simultanément. Le cartilage endommagé par l’arthrose peut s’enflammer et entraîner de l’arthrite. A l’inverse, l’inflammation de l’articulation peut altérer le cartilage.

Cet article a été publié dans une édition d’astreaPHARMACIE et adapté pour le site web. L’édition complète d’astreaPHARMACIE est disponible en pharmacie et paraît dix fois par an.